L’étoile et le polygone

Pour continuer la série, de mes aventures gammologiques. Là où, se sont arrêtés les sujets de référence. Grâce à ces horizons, avec qui on peut parler d’avenir. Ceux qui sont à l’image de notre imagination, cet horizon qui nous parle de voyage…

En prenant du recul, ces rêves deviennent des soleils qui vont éclairer les connaissances. Celles, qui peu à peu, découvrent des formes logiques structurées, parfois en mouvement. C’est aussi le rêve d’avoir vu un jour, une évolution thématique par une animation intelligente. Qui dévoilait l’interactivité entre la forme et le mouvement, ce qui ne se ressemblait pas était lié à une ressemblance furtive.

 

                          

 

Le triangle isocèle est une figure basique, sa forme est harmonique car égalitaire. Et, une superposition de quatre triangles superposés et à polarité multiple. Qui finissent par dessiner une étoile de 12 rayons, harmonieusement mécanique à la gamme naturelle (exemple). En travaillant sur les objets donnés, ceux issus des tétracordes placés à une alternative / mi-gamme.

Les rayons sont dirigés par les éléments de l’objet tétra, constituant les termes particuliers suivants :

 

A dia ; Ensemble des tétras diatoniques, ou les modulations diatoniques révélées par un même objet tétra.

9 µ ; Rassemblement d’objets ayant le même nombre de rayons. Ces objets tétras sont tous toniques, du premier mode exprimé.

 

Le nombre de rayons dépend donc, de celui des notes appartenant à l’objet tétra.

§§§

Publicités

A propos toumic

Pour tous : Cabine Recherche Intellect Music Quantique La mesure musicale naturelle donne une structure logique à l'égalité harmonique de l'unité physique élémentaire, sa définition est clairement simple autant que son approche. Dans mon site "www.cabviva.com", je fais la démonstration des théories quantiques de la musique. Et, de part ce geste physique entrainé par la pensée de recherche. Je me trouve être engagé avec l'esprit de la découverte de la pensée élémentaire, celle avec qui j'échange des opinions relativement réalistes. Car si l'élément élémentaire existe, alors pourquoi ne serait t'il pas comme la note musicale ???
Cet article a été publié dans Quantique musicale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s