C’est pas à pas, qu’on avance…

Comme toujours, la musique ne s’est pas faite du jour au lendemain.
Il s’en est passé du temps, depuis la musique médiévale.
Pour qu’aujourd’hui, elle existe encore en ayant beaucoup évoluée.

Vous savez : Ce n’est pas l’instrument, qui fait le musicien !
Puisque la musique est une matière, qui est basée sur une pratique.
Mais aussi, sur la connaissance musicalement théorique.
Un musicien sait ce qu’il fait, il compose de la culture !

Si les premières écritures d’un néophyte, commencent difficilement.
Et, si c’est au point de remplir des pages de gammes musicales.
Le musicien avance, avec son propre tempo, sa propre culture.
Car, nous savons tous, qu’apprendre c’est travailler pour un but.

Actuellement, en plein effort d’édition publique, je redécouvre…

Seulement,qu’il y avait plusieurs chronologies parmi les gammes fondamentales.

C’est en voulant rester simple, que je me suis retrouvé entouré d’enharmonies…

Et malgré un début plus que facile, avec les primitives élémentaires.

Les notes “primitives” sont celles qui sont naturelles, dénuées d’altération.
Une fois, qu’on commence à poser des altérations, on oblige l’analyse.
Ainsi, les notes primaires vont porter chacune une altération (b/#).

 

Que déjà, j’entamais les modèles enharmoniques, pour admirer leurs définitions.

La chronologie élémentaire nous a donnée, une présence enharmonique.
Lorsque, on a développé le modèle de Do +7, et sa force altéractive.
En occultant l’altéraction, on crée un modèle enharmonique. 
Où deux notes se rencontrent, dans un même  emplacement.

 

Et tant que j’y étais, passer un petit bonjour aux primitives complexes.

Le flux enharmonique s’est annulé avec l’altéractivité des notes signées, et voisines.
En portant sur la tonique, l’altération d"écrit une modulation diatonique.
En faisant suivre une évolution altéractive sur la tonique, on obtient une chronologie.
En créant une fusion, des éléments sur la tonique, on obtient une autre chronologie.

Publicités

A propos toumic

Pour tous : Cabine Recherche Intellect Music Quantique La mesure musicale naturelle donne une structure logique à l'égalité harmonique de l'unité physique élémentaire, sa définition est clairement simple autant que son approche. Dans mon site "www.cabviva.com", je fais la démonstration des théories quantiques de la musique. Et, de part ce geste physique entrainé par la pensée de recherche. Je me trouve être engagé avec l'esprit de la découverte de la pensée élémentaire, celle avec qui j'échange des opinions relativement réalistes. Car si l'élément élémentaire existe, alors pourquoi ne serait t'il pas comme la note musicale ???
Cet article a été publié dans Présentation de base. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s